La Croix Saint Jean-Baptiste

Publié le par Catherine et Marcel

La Croix Saint Jean-Baptiste

Saint Jean Baptiste est un saint honoré à Champigny. Un calvaire lui fut dressé dans les vignes du climat des Pourprises, à l’angle des chemins qui en dextre regarde Beaumont et en senestre La Chapelle.

Il est encore représenté sur un vitrail de l'église saint-Martin, bien à sa place au dessus des fonts baptismaux. Ceux-ci sont tout-à-fait dignes de retenir l’attention. Sur un podium entouré d’une délicate balustrade (on remarque la même disposition à Courlon), une cuve de bois sculpté est surmontée d’une sorte de baldaquin formé de quatre tiges de fer recourbées, soutenant au sommet un globe surmonté d’une croix. Quant à la piscine, chresmée le 10 avril 1606, elle a reçu un décor sculpté et peint propre à évoquer les eaux qu’elle contient : roseaux, nénuphars en fleurs et autres plantes aquatiques où se cachent des grenouilles et une poule d’eau. Cet ensemble d’art rustique est de qualité.Tout à côté on remarquera, encastré dans le mur, un fragment d’une dalle funéraire du XIIIème ou XIVème siècle.

Lors des processions du village, la croix Saint-Jean Baptiste était le 9ème reposoir, attendant l’arrivée de la bannière de la Vierge.

Elle fut forgée en 1802 par Jean Bouchet pour Laurain de la Brosse.

Qui était Jean Baptiste dont la fête est célébrée le 24 juin, sous le calendrier républicain 5 ou 6 Messidor ? Cette date a été choisie pour les ordinations sacerdotales ou les séminaristes recevaient l’étole après la confirmation en prêtrise.

Jean était le fils de Zacharie et d’Elisabeth, cousine de Marie, mère de Jésus. Il sera nommé Baptiste par ses disciples car il baptise par immersion dans les eaux du Jourdain. Il annonce la venue du Messie et baptisera Jésus. Dans l’Evangile de saint Jean 5.35, le Christ dit « celui-ci est la lampe qui brule et luit ».

Il est arrêté sur ordre d’Hérode Antipas gouverneur de la Judée et jeté en prison pour avoir dénoncé son immoralité. Salomé, le propre fille d’Herodiade réclame sa tête, c’est pourquoi il est décapité. Ainsi se termine la vie du Prophète.

La Croix Saint Jean Baptiste sera vénérée par la longue liste de prêtres et de religieux de la paroisse de Champigny tout au long du 19 ème siècle.

Il faut savoir que la paroisse de Champigny, fut avec Chitry de Fort, celle qui donna le plus de prêtres au diocésaire de Sens et dont certains eurent une certaine notoriété.

En voici la liste :

Prêtres :

CARLIER Jacques 1.4 1800_28 4 1893 vicaire général de Sens

BRISSOT Edme 13 8 1829_10 03 1866 repose à l’abbaye de Pontigny

LETTERON Lucien 15 08 1844_15 07 1867

MEAUME Guillaume 11 09 1824_25 04 1887

PICHARD Victorien 30 06 1845_12 12 1925

PINON Lucien 10 12 1850_26 10 1912

Religieux :

PERRARD Emilie 1851

MEAUME Florimonde 1893_1858

LESOURD Virginie 1832_1858

PLISSON Eleonore 1843-1864

JACQUELIN Isabelle 1848_1868

PLISSON Eugenie 1846-1869

Rousseau Adele 1843-1873

Plisson Amelie 1846_1913

Il faut rappeler aussi que pendant la guerre 1914_1918, beaucoup de frères, d’époux, de fiancées venaient se recueillir auprès de la Croix Saint-Jean Baptiste pour demander que leur êtres chers soient préservés dans cette tourmente meurtrière.

Aujourd’hui, la croix de Saint Jean-Baptiste se situe à l’entrée de la porte du cimetière, comme Jean-Baptiste dans le désert, baptisant, et prêchant le baptême de pénitence pour la rémission des péchés. Elle semble proclamer ses paroles : « Préparez la voie du Seigneur; rendez droits ses sentiers." Marc1.3

Publié dans Les Croix de fer