Saint-Martin patron de Champigny

Publié le par Catherine et Marcel

Saint-Martin patron de Champigny

Saint-Martin est le Saint le plus populaire en France puisque 250 communes sont sous ce vocable.Plus de 3.600 églises sont dédiées à saint Martin. Et il y a tous les lieux-dits, les hameaux, les abbayes, les fontaines, les ponts appelés du nom de ce saint. Il est d’ailleurs surnommé l’évangélisateur des campagnes. Il est aussi le patronyme le plus porté en Occident. Sa fête qui tombe le 11 novembre par ironie du sort fait que l’Armistice de la guerre 1914-18 ,signé ce jour-là, le fit disparaître de notre calendrier. Il faut savoir aussi que notre drapeau national porte le bleu, couleur du manteau de Saint-Martin.

Pourquoi à Champigny le fêtons-nous fin juin ou début juillet ? Cela tient au fait que deux fêtes patronales s’attachent à ce Saint : l’une dite de Saint-Martin d’été, date de la translation de ses restes de Candé à Tours qui se fit un 4 juillet. Au Moyen-âge, ce jour-là était dit Saint-Martin le Bouillant et l’autre Saint-Martin d’hiver, date de sa fête.

A Champigny, Saint-Martin vint avec Saint-Etienne d’Auxerre évangéliser notre village. Il christianisa une fontaine située au pied du pont de la S.N.C.F., à gauche de la route de Vinneuf, quelques traces subsistent aujourd’hui encore. Elle resta pendant plusieurs siècles divinatoire. Le jour du pèlerinage, les filles voulant connaître dans combien de temps elles allaient trouver mari, jetaient des épingles dans ses eaux et suivant le temps que celles-ci mettaient à aller au fond indiquaient la future saison de leurs épousailles.

Les souvenirs de la dévotion à ce Saint existent à Champigny: deux statues dominant le Maître Autel encadrent Saint-Paul et Saint-Pierre, deux vitraux le représentent l'un en évêque, l'autre en soldat encadrant un troisième qui raconte trois épisodes de sa vie et de sa mort ,(le curé de l'époque à tenu à s'y faire représenter) . Nous possédons également une très belle chasuble du XVIème siècle, richement brodée.

Qui était Saint Martin ? D’après l’un de ses disciples, Sulpice Sévère, qui en a relaté son histoire ou plus exactement son hagiographie , « Dieu l’aurait donné comme modèle et comme maitre ». Ceci expliquant cela. Malgré les faibles moyens d’information et de communication à l’époque, de son vivant, il rayonna sur Rome, Carthage, Alexandrie et sur le royaume de Memphis (ville d’Egypte qui fut la résidence des pharaons).

Il naquit en 316 à Sabarie dans la province de Pannonie, (Hongrie actuelle). C’est en 2016 que sera célébré le 1700ème anniversaire de sa naissance. A l’âge de 17 ans, l’Empereur Constantin I dit « Le Grand » le força à s’enrôler dans ses légions qui occupaient les gaules, et c’est au cours de ses déplacements que les textes anciens relatent : « un jour de grand froid, à la porte d’Amiens il rencontra un pauvre sans vêtement, il coupa le sien et lui en donna une moitié, et quelques temps après, pour le remercier une voix céleste s’éleva pour lui dire : le jour de ta fête l’été reviendra de 2 jours et un brin ».

Il fonda le monastère de Ligue près de Poitiers et à la mort de Saint-Lidoine, évêque de Tours, les habitants de cette ville le prièrent de le remplacer. Il mourut à Candé (Indre et Loire) le 9.11. 396 à l’âge de 81 ans. Son corps repose à Tours et il est appelé l’Apôtre de Touraine.

En 1714 le 11 novembre, jour de Saint Martin, une croix sculptée par Nicolas Bourgouin de Sens a été bénie par le curé Le Pesme curé de Champigny, en présence des marguilliers Jean Giffard et Jacques Cheverny, du vicaire Souchet, de Quellier, curé de Villemanoche, de Marjou, curé de Villeblevin et d'un prêtre de Saint-Sulpice de Paris.

Quelques dictons se rapportent Saint-Martin

«Saint-Martin, Saint-Tourmentin. Il écorne les bœufs et rompt les Moulin»

«Brouillard à la Saint-Martin amène bon grain, bon pain».

Quelques légendes lui sont attribuées. Un certain nombre d’habitants qui passent leurs vacances à Saint Jean de Monts en Vendée ainsi que les enfants de notre village lors de leur classe de mer, ont peut-être visité le site de Pont d’Yeu, rochers qui apparaissent à marée basse entre le continent et l’Ile à quelques kilomètres de Saint Jean de Monts.

Cette légende rapporte que Saint-Martin voulant aller porter l’évangile aux Iliens ne trouvant pas de bateaux pour traverser se lamentait, quand soudain le diable, toujours à l’affut d’un mauvais coup lui propose de lui construire un pont entre la terre et l’Ile.

Il ne demandait pour ce travail simplement que l’âme de la première personne qui franchira ce pont et que ce travail sera effectué en une nuit après le coucher du soleil et avant le chant du coq.

Malgré la horde de sorcières, lutins, farfadets, l’entreprise était hardie. Le prince des enfers décida pour retarder le réveil du coq et pour employer le terme du patois maraichins "saouler le Jau ".

Mal lui en prit car alors que les « ouvriers » étaient en pleine activé, transportant les pierres, le sable etc…, le « Jau » complètement dessoulé et peut-être aussi par Saint-Martin regrettant son accord se mit à chanter au beau milieu de la nuit. Ce fut une belle débâcle.

Diable, sorciers, farfadets et lutins disparurent en hurlant, laissant choir de ci, de là, les pierres qu’ils transportaient. Celles-ci tombèrent un peu partout et la légende du lieu assure que grâce à Saint-Martin elles sont à l’origine des vestiges mégalithiques que l’on trouve dans la région.

Et pour terminer sur une note d’humour, grâce à lui nous avons une frontière commune avec la Hollande, dans une région qui ne paye pas de taxe, pas de vignettes auto, et qui ne connait pas le chômage.

Mais cela se situe à environ 300 km des Antilles, dans l’Ile de Saint-Martin que nous partageons avec les Hollandais.

Marcel Courtial

Pour en savoir plus:

le centre culturel européen de Saint-Martin de Tours

http://www.saintmartindetours.eu/p/martin-de-tours.html

La vie de Saint-Martin par son disciple Sulpice Sévère:

http://www.saintmartindetours.eu/p/la-vie-de-saint-martin.html

Saint-Martin patron de Champigny
Saint-Martin patron de Champigny
Saint-Martin patron de Champigny
Saint-Martin patron de Champigny
Saint-Martin patron de Champigny
Saint-Martin patron de Champigny

Publié dans église