Les moissons étaient très règlementées au XVIIème siècle

Publié le par Catherine et Marcel

Les paysans de Champigny ne pouvaient commencer les moissons qu'après la publication du ban au Prône. ils ne pouvaient lever leurs grains du champs qu'après avoir appelé les dîmeurs par trois cris différents. Ils devaient encore attendre une heure après le dernier cri.

Le grand décimateur de la paroisse de Champigny était Messire Guillaume de Cause, prêtre, prieur et curé de Chaumont.

En 1688 les habitants de Champigny ont essayé d'appeler de cette sentence du présidial de Sens au Parlement de Dijon mais les magistrats les ont déboutés de leur demande et mis à l'amende de douze livres!

Ce procès est devenu un cas d'école que l'on retrouve dans de nombreux traités de jurisprudence depuis la fin du XVIIème siècle.

Voir les page 116 et 117 du Recueil des édits, déclarations et arrêts en faveur des curés, Lyon, 1697

http://books.google.fr/books?id=vYpXfJsnU_kC&hl=fr&hl=fr&pg=PP5&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U0BYV2bS7HrbFjG9BjQ0YKQ4MWwGg&ci=58%2C30%2C926%2C1251&edge=0